Salle de bain et accidents domestiques

La salle de bain est la pièce où les accidents domestiques sont les plus fréquents. Les glissades y sont monnaie courante et peuvent parfois donner lieu une mauvaise chute. Non adaptées, certaines douches rendent les mouvements les plus simples, difficiles à réaliser pour les seniors ou les personnes handicapées.

Chutes et glissades : des accidents fréquents dans une salle de bain

L’accident le plus fréquent pouvant survenir dans la salle de bain est incontestablement la glissade. Le type de carrelage au sol est souvent responsable d’une mauvaise chute car en sortant mouillé de la douche, ce dernier devient très glissant et peut provoquer une chute ayant graves conséquences.

 

Si la douche à l’italienne n’est pas rendue accessible aux seniors, elle peut rapidement devenir dangereuse. En effet, parce qu’elle ne comprend pas de fermeture, le sol au niveau de la sortie de douche peut être davantage mouillé qu’avec une douche ordinaire. Le risque de glissade est, par conséquent, accru.

 

Outre le carrelage, un bac de douche ou une baignoire enduite d’eau savonneuse peuvent rapidement devenir des endroits dangereux pour les seniors ou les personnes à mobilité réduite.

 

Si aucun équipement spécifique n’est prévu, il peut être difficile pour une personne âgée de se relever une fois couchée dans sa baignoire, ou après une chute dans une cabine de douche, notamment si celle ci est exiguë.

 

Les difficultés rencontrées par les seniors dans la douche

Outre les risques de glissade, d’autres inconvénients peuvent faire de la douche un moment pénible pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.

 

Tout d’abord, des problèmes d’articulation ou des difficultés motrices peuvent rendre le franchissement du seuil de la douche difficile pour ces personnes. Si l’entrée de la douche est étroite, cela complique d’autant plus l’accès à la douche.

 

Le type d’ouverture est également parfois peu adapté : une porte battante encombrante, une porte coulissante qui occupe un tiers de l’ouverture une fois ouverte, un rideau trop long dans lequel on peut se prendre les pieds… Autant de risques à ne pas négliger.

 

Une fois dans la douche, d’autres inconvénients peuvent compliquer le moment de la douche. Si l’espace est trop petit, les mouvements peuvent être entravés et rendre la toilette inconfortable. Cela peut également empêcher l’installation d’un tabouret ou d’un siège, qui pourrait pourtant faciliter la douche pour les personnes ayant du mal à rester debout.

 

Enfin, l’absence d’éléments auxquels se tenir, pour éviter la chute ou se relever facilement, rendent définitivement une douche traditionnelle inadaptée aux seniors et personnes à mobilité réduite.

 

Installer une douche accessible pour éviter les accidents dans la salle de bain

Le meilleur moyen d’assurer confort et sécurité aux seniors ou aux personnes à mobilité réduite reste la douche accessible, qui permet de prévenir les accidents, trop nombreux dans une salle de bain classique. L’idéal est , sans doute, la douche plain-pied, qui permet d’entrer et de sortir facilement.

 

Quel que soit le type de douche choisi, l’essentiel est de l’adapter à son utilisateur. Si le seuil est trop haut et que cela pose des problèmes, il faudra envisager des travaux pour l’abaisser, voire rénover intégralement la douche.

 

Si la douche peut être utilisée telle quelle, il suffira d’y ajouter quelques éléments afin qu’elle convienne parfaitement à une personne âgée ou à mobilité réduite. Le siège escamotable facilitera la douche en position assise et rendra le travail d’un aidant plus aisé. De même, des barres de maintien, auxquelles se raccrocher pour se relever du siège et sortir de la douche, joueront un rôle essentiel en termes de sécurité.

 

Pour le sol, un tapis antidérapant ou l’apposition de plusieurs autocollants à ventouses antidérapants feront parfaitement l’affaire. Un tapis en sortie de bain limitera, lui aussi, les risques de glissade au sortir de la douche.

 

Dernière précaution, un mitigeur thermostatique, qui facilitera l’utilisation de la robinetterie tout en éliminant les risques de brûlure.